[Sans titre]

Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Elia le Mar 7 Oct 2008 - 21:24

[Bon, ben je reprochais à Jackal de ne poster qu'un début l'autre jour, mais c'est exactement ce que je vais faire maintenant >< Ca m'apprendra à me taire aux bons moments]

Titre : non encore déterminé

15 Octobre

J'ai eu la bonne surprise de voir débarquer un petit nouveau assez original parmi mes patients aujourd'hui, brisant ma routine de dépressifs en tous genres.
En entrant dans mon cabinet, les premiers mots qui sortirent de sa bouche furent : "Vous savez, je n'ai jamais pensé que j'en arriverais là...". Je me suis alors autorisé un sourire. Combien de personnes avaient déjà franchi ce seuil en prononçant ces mêmes mots ? Beaucoup. Pas très original, comme salut. Le genre qui ne me disait absolument rien sur son état, contrairement aux apparences.
"Il faut dire que vos tarifs ne sont pas spécialement engageants", a-t'il continué, et là, pour le coup, j'ai fronçé les sourcils. Il avait quand même l'œil fin, le bonhomme. En se creusant un peu la cervelle, il aurait sans doute pu passer à l'étape supérieure, et comprendre que dans un pays où 85% de la population est persuadée que quelque chose ne va pas dans sa tête, un bon tarif pour les soins psychiatriques était un tarif permettant d'effectuer un premier tri, entre les patients qui se sentent juste vaguement mal dans leur peau et ceux qui ont le sentiment d'être dans un état vraiment sérieux.
Je m'étirais dans mon fauteuil, décidée à voir à quoi j'avais affaire.

"Et qu'est-ce qui vous inquiète au point de vous amener chez moi et de vous faire sortir le chéquier bon gré mal gré ?", ais-je répondu
"Euh... Je ne dois pas m'allonger sur un divan ou quelque chose comme ça ?
-Si vous voulez. Personnellement, j'ai toujours pensé que pour parler il est plus agréable de regarder une personne assise en face de soi qu'un plafond blanc, après je suppose que c'est une question de goût.
-Ce n'est pas faux... Dites-moi, madame, ou mademoiselle...
-Mademoiselle. Oui ?
-Les rêves ont-ils vraiment une signification, une interprétation ?"

J'ai fait la grimace. Pourquoi fallait-il que sa première question soit un point épineux de psychologie fortement sujet à débat dans le milieu médical ? Je choisis la prudence.

"Quoi que vous preniez autour de vous, il y a toujours une quinzaine d'interprétations possibles, et les rêves ne font pas exception.
-Oui, mais y-a-t'il une interprétation véritable ?
-Précisez. La vérité, c'est un peu vaste comme problème."

Il se mit à chercher ses mots. Je m'attendais à ce que d'une seconde à l'autre il me demande de trouver dans ses songes un moyen de mieux se comprendre, comme tout le monde. Ou qu'il me demande le pourquoi d'un qui soit particulièrement farfelu à ses yeux. Ou encore qu'il me demande comment échapper à un rêve récurent qui lui faisait honte. Mais certainement pas à ce qu'il dit ensuite.

"Mademoiselle, est-ce que ce que nous voyons en rêve se produit vraiment quelque part ?"

Je m'arrêtai net de suivre ma procédure générique d'identification des différents types de dépressifs hypocondriaques moyens (ou blaireaux caractérisés) pour considérer l'homme en face de moi avec beaucoup d'attention. Ce monsieur était manifestement un cas beaucoup, beaucoup plus intéressant.

Au moment où il a pris la porte, pour la première fois depuis très longtemps, je suis vraiment restée sur ma faim. Quelque soit la manière dont je l'interroge, ça ne faisait qu'augmenter la complexité de mon diagnostic. Monsieur rêvait toujours d'un même endroit parfaitement inconnu, d'accord. Il notait sur un carnet des récits détaillés de ses rêves qui étaient parfaitement cohérents les uns par rapport aux autres, d'accord. Il était profondément convaincu que le monde de son rêve existait vraiment, et qu'il avait un rôle à y jouer, d'accord.

Mais comment c'était possible que la moindre écorchure qu'il subissait en rêve fut réellement présente sur son corps au réveil ? Était-il un somnambule qui se scarifiait dans son sommeil ? Plutôt fantaisiste. Se blessait-il dans la journée précédente avant d'oublier et d'attribuer tout à ses rêves ? Il aurait fallu qu'il soit vraiment atteint, or il avait l'air tout à fait raisonnable.

Comment allais-je faire pour comprendre ce qui arrivait à mon patient et comment le soigner ?

Le reste de la journée fut vraiment sans intérêt.
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 27
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Parthénis [PNJs] le Mar 7 Oct 2008 - 22:26

La suite immédiatement, pignouf ! (ah mince je me floquise >.<")

De rien Jack' pour la correction, et non tu massacres pas les démons ... plutôt les humains =p Je trouve que tu écris plutôt pas mal tout de même ^^

_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Jackal le Mar 7 Oct 2008 - 22:44

Youpi trop content ^_^
(va le dire à ces sa***** de profs de français de m****)
avatar
Jackal
Sept de Carreau
Sept de Carreau

Masculin
Nombre de messages : 156
Age : 28
Localisation : entre les ténèbres et les profondeurs de ton être
Date d'inscription : 05/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Maka T. le Mer 8 Oct 2008 - 0:14

Ça ce fait pas de poster jute le début d'histoires aussi captivantes = ___ = Au travail!!! Sinon je sors la méchante admin de sa caverne...
devil

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.hforum.biz

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Jackal le Mer 8 Oct 2008 - 18:26

barassed on va peut être faire quelque chose ???
devil sinon quoi
avatar
Jackal
Sept de Carreau
Sept de Carreau

Masculin
Nombre de messages : 156
Age : 28
Localisation : entre les ténèbres et les profondeurs de ton être
Date d'inscription : 05/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Robert Begarion le Jeu 9 Oct 2008 - 0:11

Sans vouloir casser l'enthousiasme général, je trouve pas ça si captivant, du fait que ça s'arrête juste au moment où le récit commence à présenter un aspect particulier. J'estime également que la psy aurait gagné à produire davantage de finesse dans les commentaires professionnels, en lieu et place d'évaluer en temps réel l'utilité scientifique de son patient, sur une échelle graduée de "client alimentaire" à "spécimen particulièrement captivant".

Le palouf a jacté.
avatar
Robert Begarion
Dix de Cœur
Dix de  Cœur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 27
Localisation : En amont d'un pommeau et au tréfond d'un fourreau.
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum