Les hordes souterraines ~ Poursuite des recherches [Na veux Fear !]

Aller en bas

Les hordes souterraines ~ Poursuite des recherches [Na veux Fear !]

Message par Jack le Lun 8 Juin 2009 - 14:12

[Topic précédé par : http://deckofcards.hforum.biz/batiment-religieux-f15/les-hordes-souterraines-pesda-t211.htm#10686 ]

C'était un long tunnel que le Jacobien venait de creuser...

D'abord il avait dû revenir de Pesda au continent Métissé, puis chercher un prêtre dans un peuple dispersé - sans trop se dévoiler, ce qui eût été malavisé. A la suite de quoi, forte déconvenue, il avait découvert que l'interrogatoire d'une poignée d'As terrifiés pris isolément, présentant chacun un culte vaguement différent de Mikaël dont la seule finalité semblait être de critiquer le culte du voisin, ne menait strictement à rien. Ils parlaient beaucoup de visions d'un homme dont la description était semblable, les intimant à partir à l'assaut de Pesda, mais l'homme semblait apparaître et disparaître au gré du vent, sans jamais inviter ses fidèles en sa demeure ou quoi que ce soit qui pourrait permettre de le localiser.

Dans ces conversations, le Jacobien avait fortement sous-entendu qu'il était serviteur de Maka, et mentionnait Jack, dans l'espoir que l'homme vienne directement à lui, mais il n'y croyait pas trop : grand-papa semblait hélas fort malin.

Il restait toutefois un As métissé que le Jacobien n'avait pas interrogé. Il en avait souvent entendu parler comme d'un idéaliste un peu fou qui se prétendait en relation privilégiée avec les Jokers et était parti au royaume Carreau sans laisser de nouvelle depuis. Le Jacobien ne pensait pas que ça le mènerait bien loin, mais sait-on jamais : les originaux ont parfois des idées fort intéressantes... Il ne fallait pas négliger cette piste, si mince soit-elle...

Il avait donc creusé un autre tunnel, s'enfouissant profondément dans les entrailles de Decenta Emdor, en profitant pour ingérer des matériaux radioactifs délicieux des couches géologiques profondes. L'étrange taupe, au terme d'un voyage d'une semaine, avait enfin émergé en terre Carreau, à la suite de quoi il avait attendu la nuit...

Quand celle-ci vint, la créature verte émergea, fouilla en tous sens, à la recherche de l'homme. Fear Lyath, ainsi se nommait-il. Au terme de deux heures d'exploration, il pensa enfin l'avoir trouvé, et se dirigea vers son logement silencieusement...

Cette rencontre allait-elle être la bonne ?


Dernière édition par Jack le Mer 30 Mai 2012 - 20:48, édité 1 fois
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Fear : un nom à coucher dehors. Quoique ...

Message par Fear Lyath le Jeu 11 Juin 2009 - 18:28

Qualifier la chambre où Fear dormait présentement de "son logement" était peut-être exagéré ; après tout, il ne possédait que fort peu de biens, de par sa vocation de moine mendiant.

Le domicile était en fait la propriété de l'un de ses disciples, dénommé Crepeius Callus, dont l'enthousiasme était suffisant pour le pousser à loger son maître spirituel quelques nuits.

Ainsi allait le prophète de demeure en demeure, au fil des prières des fidèles, vagabondant non plus sur les pavés ou les pierres comme il l'avait bien souvent fait, mais de lits d'invités en lits d'invités, semant sur son passage la bonne (quoique mal adressée) parole. Parole qui germait en effet en foi ardente dans le cœur de qui croyait déjà, et en rumeurs infamantes dans les autres, plus rarement l'inverse.

Crepeius Callus était un ancien Trois rougeau et énergique, ardent en prière comme en besogne, et qui avait par là gagné suffisamment de rubis pour s'affranchir et faire de lui un Cinq -il avait même l'ambition de s'élever jusqu'au deuxième étage, par la grâce de sa persévérance et de son talent pour la fabrication de chaussures.
En mémoire de son passé, Crepeius n'aurait jamais pris d'esclave à son service, quand bien même sa fortune lui eut permis de le faire sans risque ; aussi la petite pièce sombre dédiée à leur repos -visiblement construite pour des raisons plus traditionnelles que pratiques : peu nombreux étaient les "rampants" du sol à pouvoir se payer plus que le nécessaire, bien qu'un esclave n'ait pas forcément tant de valeur- était libre d'être réaménagée en atelier, puis de nouveau en chambre lorsque la venue d'un émissaire de la Déesse était venu.

L'atelier reconverti était une chambre luxueuse, selon les standards du sol. Mais l'anachorète, habitué à dormir en chien de fusil, sur le qui-vive, n'aurait pas pu en profiter, quand bien même il eut dormi, dans le lit plutôt qu'à son pied, d'un sommeil paisible.
Et une entité verdâtre, visqueuse et nucléaire n'aurait pu s'y tromper, quand bien même elle eut été aussi dépourvue d'intelligence qu'une vase, à la vue des parois de brique de la chambre.

Ou plutôt, à la vue de leur absence.

Le jeune homme avait mis des années à maîtriser son pouvoir d'illusion ; de jour, il avait parfois, encore, du mal à l'empêcher d'agir.
De nuit, toute inhibition était levée.

Entre les murs dansaient en sarabande des spectres venus en foule de tout Decenta Emdor, accompagnés de paysages domestiques, et de fantasmes purement oniriques en guise de pique-assiettes.
On n'y voyait pas à un mètre tant étant forte la concentration de vapeur d'illusion dans la pièce ; et c'était un heureux miracle qu'elle n'en débordait pas.
Des paysans Trèfles aux mafieux Piques, des coursiers Cœurs aux dresseurs de monstres Métissés, on pouvait parier que d'ici à l'éveil de Fear avant le chant du coq tous les métiers, tous les âges et toutes les Couleurs auraient été représentées au moins une fois.
Mais la couleur la plus fréquente dans la masse confuse des images, soit qu'elle déteigne, soit qu'elle soit omniprésente dans le monde, était le rouge sang.

Autant pour le culte de Rony.
avatar
Fear Lyath
As de Pique/Cœur
As de Pique/Cœur

Masculin
Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : entre ailleurs et hier.
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Jacobien doit bien avoir un capteur intégré pour repérer ce qui se mange...

Message par Jack le Mer 11 Nov 2009 - 18:59

Le Jacobien eut une sorte de hoquet devant ce que ses perceptions lui révélaient : comment est-ce qu'une telle foule, un monde aussi délirant même, pouvait tenir dans cette pièce ? Et qu'est-ce que c'était que ces choses grotesques, là, dont une moitié était à écailles et l'autre moitié à plumes ? Etait-ce une forme de sentinelle chargée de garder le prêtre ?

Le Jacobien paniqua et feula en reculant, prêt à se battre. Pas une réaction dans la foule. Intrigué, il fit mine de ramper quelques centimètres en avant, revenant à l'entrée. Toujours pas de réaction.

Prudemment, Michel tendit un pseudopode vers un membre du peuple de la chambre en évitant soigneusement de le toucher. Toujours pas une réaction. Étonnant. Il tenta alors de le sonder avec d'autres sens que l'ouïe et la vue, et se rendit alors compte du fait que ces choses n'avaient en fait aucune activité radioactive.

"Impossible !", gronda la bête.

Puis elle se demanda : est-ce que quelque chose qui semblait se moquer complètement de lui pour le moment et avait l'air particulièrement irréel allait l'empêcher d'avancer ? Avec un grondement, le Jacobien décida de tenter l'expérience : il pénétra doucement dans la chambre d'une reptation déterminée, sondant soigneusement les lieux avec la finesse d'un compteur Geiger, et repéra quelque chose ressemblant à un lit, puis une forme à terre, à son côté, qui se meuvait lentement comme une créature que l'on torturerait.

"Bien, il semble qu'il est ici..."

Le Jacobien se rappela alors que sa propre radioactivité naturelle était potentiellement dangereuse pour les autres êtres vivants, et entreprit d'en dévier le faisceau autant que possible vers l'entrée de la pièce afin de préserver le prêtre de son influence néfaste. Puis, sur le qui-vive et concentré sur son rayonnement alpha, il se rapprocha de la forme mobile, déterminé à être fixé sur la consistance physique de ce désordre qui l'entourait, et à tâter de ses propres appendices la forme au sol pour s'assurer qu'elle était bien de ce monde, elle.


Dernière édition par Jack le Mer 30 Mai 2012 - 20:48, édité 1 fois
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les hordes souterraines ~ Poursuite des recherches [Na veux Fear !]

Message par Fear Lyath le Mar 29 Mai 2012 - 4:03

rêver d’une journée au sein du peuple Carreau, couleur Rouge, rouge comme le sang versé par les Métissés sur les terres

rêves symboliques ; symbole d’unité, tracé au sang sur un mur de pierre comme les autels du peuple de l’Ouest où les sacrifices éternels se poursuivent sans que jamais
Non …
rêves fantasmagoriques où se croisent d’étranges chimères
Se réveiller.
et le regard intense d’un enfant vêtu de rose, rose, rouge sur blanc, comme
Se réveiller.
les rues dessinent une toile qui enserre tel le doute inspiré par une entité noire venue
Stop.
resserrant son empire
Non !...
juste à peine pour saisir, puis laisser choir
Réveilles-toi … Réveilles-toi …
le doute s’étreint
Réveilles-toi.
l’impiété
enserre
ta
jambe
!
?!



Dans la chambre le brouillard se levait … Malgré le choc initial, l’épiphète mettait du temps à revenir à la réalité, et le brouillard s’effilochait lentement en entités contre-nature, de moins en moins nombreuses.
Porteuses de robes noirâtres, d’ailes de démons et de tentacules de …
... de …

… de quoi que puisse être la chose qui se trouvait présentement en face de lui.
Habitué à ce genre de réveil, Fear se passa la main sur les yeux en silence avant de regarder à nouveau ; non pas qu’il s’attendait à voir que ce soit, cela dit.
Il était las de ces cauchemars à répétition précurseurs de réveils en sursaut, et qui s’attardaient systématiquement par delà la porte du réel. Inutiles … Si seulement il avait dans ses songes la clarté de la journée … mais non. De nuit, sa bénédiction se changeait en tourment sans limite ni bénéfice pour personne. L’As devait endurer. Seul.
avatar
Fear Lyath
As de Pique/Cœur
As de Pique/Cœur

Masculin
Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : entre ailleurs et hier.
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il faudrait que j'analyse un jour cette tendance chez moi à jouer des gamins

Message par Jack le Mer 30 Mai 2012 - 20:29

Le Jacobien émit un vrombissement soulagé alors que l'atmosphère de la pièce s'assainissait soudain considérablement. Puis il réalisa qu'il tenait toujours la jambe de l'As, qu'il relâcha prestement avant de s'aplatir bien bas devant son interlocuteur.

"Bonjour, Monsieur !"

Monsieur... Était-ce bien le titre que l'on donnait à un As ? Voilà une question qu'il faudrait poser quand il rentrerait à la maison.

"Je m'excuse profondément d'avoir troublé votre sommeil, mais vous comprendrez bien qu'au vu de mon abord, me présenter à la vue de tous au grand jour aurait été malavisé."

Puis le Jacobien en vint au fait.

"On m'a dit que vous étiez en relation privilégiée avec les Jokers..."
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Moi tous mes persos sont dingues, alors ... *shrug*

Message par Fear Lyath le Mer 13 Juin 2012 - 6:25

"Je …"

Que répondre à cela (quand votre interlocuteur est un protoplasme verdâtre d’origine inconnue) ?

"… ssuis un As.", renvoya évasivement l’homme de foi, dans un souffle.
Difficile de concocter une réponse appropriée dans une situation aussi absurde, n’est-ce pas ?

Fear aurait pu hurler, que ce soit pour bannir cette entité inférieure vers l’abyme ou pour requérir l’aide d’adeptes de Rony ; mais au fond de lui, il tenait à maintenir son hôte innocent à l’abri des pouvoirs inconnus de cette chose.
Il gèrerait ses hallucinations seul.
… Quoi ?
Fear ignorait ce à quoi il avait affaire. Il savait juste qu’il ne connaissait aucune Carte capable d’adopter de tels … aspects –à part peut-être l’inconnu monstrueux croisé sur les terres Métissées, peu de temps avant qu’il ne perde la mémoire et ne se retrouve à Diandom. Heureuse coïncidence, puisqu’il était alors dans les intentions de l’As sang-mêlé de convertir quelques Carreaux à la foi Noire, tout comme ses visions l’avait jadis arraché à l’étreinte intangible de Rony.
Ce genre d’évènements, rétrospectivement … devenait de plus en plus fréquent.
Le monde créé par les Jokers ne pouvant être fou, il y avait de bonnes chances que …
Mais sombrer dans l’hystérie n’était pas une réaction constructive. Fear était décidé à garder la tête froide et sauver tout ce qui l’être, dont sa santé mentale si l’occasion se présentait ; pour le moment, considérer qu’il rêvait toujours était la moins inquiétante des solutions.

Alors … Fear rêvait. Rêvait qu’il parlait à une masse verdâtre en pleine interrogation métaphysique, ou quelque chose …

"Comment puis-je vous aider, mon enfant ?", murmura le prêtre avec un sourire flou.
avatar
Fear Lyath
As de Pique/Cœur
As de Pique/Cœur

Masculin
Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : entre ailleurs et hier.
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tu devrais tet te mettre aux Jokers :)

Message par Jack le Mer 20 Juin 2012 - 22:10

Le Jacobien trouvait les mimiques de l'As un peu déstabilisantes, mais comprenait cependant qu'il ressente un certain désarroi. La plupart de ses interlocuteurs rencontraient ds problèmes similaires.

"Eh bien, je suis en quête spirituelle d'informations sur Miki, Joker des Métissés... Sa divine résidence, sa parole, ses agissements récents..."

Une lueur pulsante s'alluma à l'intérieur du magma vert.

"Il est difficile d'en apprendre beaucoup sur l'homme, sa nature semble aussi insaisissable et diverse que celle de son peuple. Cependant, j'ai oui dire que vous jouissiez d'une clairvoyance spirituelle qui vous permettrait d'avoir accès à des savoirs fermés aux yeux du commun des mortels..."

La lumière décrut d'un ton, et deux amandes rouges se firent plus visibles en surface du magma, scrutant l'As métissé.

"Est-ce bien le cas ?"
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

déjà essayé, le referai peut-être un jour

Message par Fear Lyath le Ven 13 Juil 2012 - 18:41

Fear aurait plissé les yeux si, tiré du lit, il n’était pas déjà en train de le faire.
Ce n’était pas facile, mais il réfléchissait du mieux qu’il pouvait … et il n’arrivait pas à se résoudre à faire le bon choix.
Il n’avait pas l’intention de l’aider.
Quand bien même il pourrait tirer de ses visions les informations que cette chose informe aurait souhaité entendre, il refuserait de lui accorder cette chance d’agir en fonction. C’était son fardeau, sa pénitence : la possibilité d’être employé par les grands de ce monde pour des buts égoïstes et néfastes.
Il ne parlait quasiment jamais, par précaution … et certainement pas à une abomination en quêtes d’informations sur un dieu.
La seule chose qui le retenait, c’était le danger pour ses hôtes. Qui sait ce que cette chose pourrait leur faire dans un accès de rage dépitée …
Et les enjeux étaient encore troublés par le statut de Fear : était-ce la réalité, ou tout cela n’aurait-il aucune conséquence … ?

Dans le doute, autant par sincère curiosité que pour gagner du temps, l’épiphète demanda simplement :
"Qui êtes-vous ?"
avatar
Fear Lyath
As de Pique/Cœur
As de Pique/Cœur

Masculin
Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : entre ailleurs et hier.
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bah, il y a sans doute assez d'individus surpuissants sur DoC, de toutes façons, je présume

Message par Jack le Sam 14 Juil 2012 - 11:22

Le Jacobien hésita. Il ne savait pas trop comment l'As réagirait à la révélation de sa véritable identité. Si elle l'amènerait à se sentir honoré et en confiance, ou si au contraire le prêtre se sentirait offensé de rencontrer un membre de si bas rang que lui de la hiérarchie ou refuserait de le croire.

Face à un tel doute, les leçons paternelles recommandaient une honnêteté prudente. Le Jacobien s'inclina donc à nouveau, un spectacle toujours aussi étonnant pour le non-initié.

"Vous avez raison, je ne suis qu'un rustre de ne pas m'être présenté plus tôt. Je m'appelle Michel Tytree et suis le fils de Jacob Tytree, également connu sous le nom de Jack, et en conséquence le petit-fils de Mary-Kate Tytree et Mikaël Lindh, que vous devez connaître respectivement sous les noms de Maka et Miki.

Depuis la naissance de mon père, mon grand-père est porté disparu, et semble se cacher volontairement des recherches que nous menons pour le retrouver. Nous ne savons pas vraiment quoi en penser : s'agit-il là d'une classique fuite de la paternité comme tant d'hommes en mènent de par le monde chaque année, ou bien quelque chose de plus sombre se cache-t-il derrière ce comportement fuyant ?

En tout état de cause, le plus à même de répondre à nos questions, c'est grand-père lui-même. Mais il est difficile d'entrer en contact avec un Joker qui se cache, surtout quand on fait partie de ceux dont il se cache. C'est pourquoi j'ai choisi de faire appel à vous, si toutefois vous voulez bien nous aider..."


Le Jacobien s'écrasa à nouveau, plus profondément cette fois. Un oeil expérimenté aurait pu y déceler une tentative de se prosterner.

[Et là, je me demande ce que le Jacobien répondrait si Fear s'interroge sur l'omission de sa mère dans sa généalogie]
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Awkward mode activated. Boop.

Message par Fear Lyath le Mer 25 Juil 2012 - 19:03

Fear se mordit pensivement la lèvre. Plus il écoutait … Michel (?), plus les choses devenaient plus compliquées, ou plus simples, qu’il ne pensait initialement qu’elles étaient –ou en tout cas plus bizarres (un peu comme cette phrase, soit dit en passant).
Il ne savait toujours pas à quel point tout ceci était réel, une hallucination ou peut-être une vision de Maka, mais il pensait comprendre un peu plus la chose qu’il avait en face de lui.
Le pauvre hère était, visiblement, totalement taré (Fear l’aurait dit "égaré" mais soyons franc, c’était ce qu’il entendait par là en son for intérieur). Perdu dans la croyance à une ascendance divine attribuée à un quatrième Joker imaginaire, prisonnier d’un pouvoir répugnant qu’il ne parvenait apparemment pas à contrôler, la chose s’était tournée vers lui comme sa dernière chance –qu’elle en soit consciente ou non. D’autres auraient étouffé leur souffrance dans la routine, ou consulté des professionnels ; la démence de cette Carte ne lui permettait de faire confiance qu’à un homme d’église pour délier le faisceau de métaphores qui habillait son traumatisme initial.

En cet instant, Fear ressentait un mélange d’émotions puissant : compassion, humilité (dire qu’il pensait être devenu fou ! Quel orgueil !), fierté d’avoir été choisi comme ultime secours, mais surtout, angoisse –la peur de ne pas être à même de résoudre les délicates issues psychologiques de cet individu perturbé.
Il décida d’être prudent –il lui fallait comprendre le délire pour essayer de le soigner, tout en évitant de brusquer le malheureux sans doute en véritable besoin d’écoute. Une tâche difficile pour qui n’avait aucune formation de psychiatre et venait de passer des années d’ermitage.
Tentant tant bien que mal de garder contenance, il prononça les paroles fatidiques que tout aliéniste devait un jour, selon la rumeur, prononcer, et qui semblaient avoir une certaine pertinence au vu des circonstances :

"Parlez-moi de votre mère."
avatar
Fear Lyath
As de Pique/Cœur
As de Pique/Cœur

Masculin
Nombre de messages : 191
Age : 25
Localisation : entre ailleurs et hier.
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Blurb blurb blourp...

Message par Jack le Sam 4 Aoû 2012 - 12:10

"Je n'ai pas de mère... Pas au sens où vous l'entendez, du moins."

Les désintégrations du Jacobien s'enchevêtraient dans des abîmes de perplexité alors qu'il tentait de déterminer la meilleure façon d'expliquer la situation à une Carte plus ou moins ordinaire, et le résultat fut en toute logique un peu confus.

"J'ai été... projeté... euh... diagonalisé... enfin... disons que ma naissance n'est pas le fait d'un processus biologique usuel, comme vous pourriez vous en douter au vu de mon abord. Mon père m'a engendré sans l'assistance d'une femelle."

Pour éviter de s'enfoncer dans les abîmes de ses origines, le Jacobien tenta de recentrer la conversation.

"Mais pourquoi me demandez-vous cela ?"
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les hordes souterraines ~ Poursuite des recherches [Na veux Fear !]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum